Constellations

Manuscrits autographes français

La Bibliotheca Bodmeriana compte
près de 500 manuscrits autographes français,
de signatures aussi variées que celles de Rimbaud,
Marie Curie, Flaubert, Proust ou Mallarmé.

 

Jump to the archive

 

 

L’ensemble des manuscrits modernes, ou « manuscrits d’auteurs », conservés à la Fondation Martin Bodmer compte environ 1200 pièces, si l’on exclut les manuscrits musicaux et les simples dédicaces d’un livre par son auteur (envois). Une majorité de ces textes est de langue allemande, mais la littérature française est la seconde à y être représentée. Ce sont ainsi près de 500 manuscrits autographes français, s’étendant du 16e au 20e siècle, qui attendaient de pouvoir être livrés au public.

Leur consultation était jusqu’ici réservée à un nombre restreint de privilégiés, pour la plupart des chercheurs spécialistes de tel ou tel auteur. Ces manuscrits français, aujourd’hui numérisés par le Bodmer Lab, constituent l’objet de nos recherches au sein de la constellation Autographes. Beaucoup de ces pièces représentent le premier état connu du texte qui s’y révèle ; d’autres peuvent s’avérer tout bonnement inédites ; certaines ne font pas plus d’une page (une lettre, ou un poème), d’autres en comptent plusieurs centaines (un roman complet ou une pièce de théâtre). Toutes sont absolument uniques.

La mise à disposition de ces manuscrits s’accompagne d’un renouvellement des pratiques de lecture, qui ne tient pas seulement compte de la version considérée comme « définitive » (imprimée) d’un texte mais également de ses étapes successives d’élaboration, de ses différents « états ». Elle vise aussi un renouvellement du savoir sur des textes qui sont autant donnés à voir qu’à lire.

A cet égard, notre objectif principal n’est pas tant de fournir une édition ou une transcription du manuscrit que d’en faciliter la consultation directe à l’écran, l’exploration.

 

 

Cette plongée dans l’écriture, à laquelle tout un chacun est invité, repose d’une part sur la mise à disposition d’images d’excellente qualité et d’autre part sur la constitution de notices descriptives, accompagnant le document. Ces notices livrent les informations matérielles et contextuelles que l’on trouve dans la plupart des catalogues, auxquelles nous ajoutons toutefois, lorsque c’est possible, des liens vers d’autres états du texte disponibles en ligne ainsi qu’un historique des provenances du manuscrit. Ainsi mis en contexte et mis en réseau, le manuscrit est à même de livrer ses secrets : ces recherches peuvent parfois aboutir à un itinéraire qui nous conduit, à travers plusieurs siècles d’histoire et via de nombreux intermédiaires, de la main même de l’auteur jusqu’à celle de Martin Bodmer.

A la différence d’un catalogue imprimé et pour répondre aux principes qui guident la mise en ligne de ces documents, le site du Bodmer Lab propose donc un contenu ouvert, qui doit être facilement accessible et extensible, à mesure qu’émergent de nouvelles informations ou qu’apparaissent en ligne de nouveaux témoins manuscrits ou de nouvelles éditions numérisées. La collaboration participative nous a paru à cet égard la formule correspondant le mieux à ces exigences. Aussi, ce sont déjà près de 50 volontaires, issus des rangs de la Faculté des Lettres de l’Université de Genève, qui prennent part à ce work in progress, dont le site du Bodmer Lab livre les tout premiers résultats, appelés à se développer au fil des prochaines découvertes et des prochaines contributions.

Marc A. Kolakowski
Université de Lausanne

 

L'achat de la collection de Stefan Zweig
par Martin Bodmer

Un matin du mois de mars 1936, le déjà célèbre bibliophile zurichois Martin Bodmer reçoit par la poste un catalogue imprimé à Vienne, faisant état de la vente d’une collection extraordinaire de manuscrits autographes allemands. Alors que jusqu’ici il ne s’était pas intéressé aux manuscrits d’auteurs, mais surtout aux livres rares, il décide d’acquérir, à quelques exceptions près, la totalité des lots soigneusement décrits un par un dans la brochure.

Lire

 

 

À la découverte des manuscrits autographes

 

Lors du Salon du livre de Genève, au printemps 2018, les visiteurs du stand de l’Université de Genève pouvaient jouer à un jeu préparé par le Bodmer Lab à partir des autographes numérisés de la collection Bodmer. 

Il s’agissait, pour ses concepteurs Marc Kolakowski, Sophie Schell et Sylvain Hugues, d’explorer des manuscrits de langue française de façon ludique, en partant d’énigmes de prime abord simples, mais dont l’élucidation exigeait d’être très attentifs aux documents. 

Le jeu est désormais en ligne sur le site du Bodmer Lab : prendrez-vous le risque d’y jouer ?

 

Accès au jeu     

 

 

Baudelaire, une copie d'auteur
du poème "Le Vampire"

Manuscrits - Baudelaire, Le Vampire.png

Proust, les épreuves corrigées
de À la Recherche du temps perdu

Manuscrits - Proust.png

Filtres utilisés:

Type

Langue

  • Search language

Période

  • Siècles

    1st - 21st

  • Période de temps définie

"[...] le mauvais état des affaires?"

Marmontel, Jean-François

"[...] que Nous en a-t-il dit?"

Barbey d'Aurevilly, Jules Amédée

"A femme avare galant escroc"

La Fontaine, Jean de

"A l'armée française"

Garibaldi, Giuseppe

"A mon ami Hippolyte Ballue"

Banville, Théodore de

"A Monsieur de Salvandy"

Sainte-Beuve, Charles-Augustin

"A Rachel"

Augier, Emile

"Aux peuples de la Saxe"

Napoléon I

"Bubu de Montparnasse"

Philippe, Charles Louis

"Cette Ensorcelé de toutes les femmes, J.…

Barbey d'Aurevilly, Jules Amédée

"Conseils à une amie..."

Pourtalès, Guy de