Constellations

Didactique de la littérature

Ce que devient “la littérature”, lorsqu’on l’enseigne comme une somme de livres

Le Bodmer Lab s’est d’emblée donné pour ambition de réfléchir aux retombées de ses recherches sur l’enseignement, aussi bien primaire et secondaire que supérieur. La collection Bodmer comprend en effet des classiques souvent étudiés en classe, des livres pour enfants richement illustrés et des fleurons éditoriaux qui documentent l’histoire des littératures, de l’imprimé et de la culture.

Par ailleurs, la Bibliotheca Bodmeriana est l’incarnation même de l’« Esprit de Genève » dans le domaine culturel, soit un cosmopolitisme soucieux d’instaurer des échanges pacifiés entre les nations. Ces valeurs ont leur place dans les systèmes éducatifs du XXIe siècle.

Quels usages scolaires envisager de nos données ? Peut-on imaginer des étudiants travaillant sur des corpus numérisés ? Comment fournir aux enseignants des ressources propices à l’élaboration de cours de littérature connectés à un patrimoine culturel en ligne ?

 

La révolution de l’imprimerie éclaire la transition numérique en cours 

 

Ces questions délimitent un champ de recherche novateur en didactique de la littérature. Il s’agit notamment d’enquêter sur les conséquences de l’introduction des tablettes en classe, sur les modes d’évaluation susceptibles d’accompagner ce tournant numérique de l’éducation et, bien évidemment, sur ce que devient « la littérature » lorsqu’on l’enseigne non pas seulement comme une suite de textes, mais comme une somme de livres.

Nos recherches sont menées en étroite coopération avec des enseignants et visent à compléter les ressources d’enseignement actuellement disponibles :

  • la bibliographie matérielle vient enrichir la narratologie et la linguistique textuelle ;
  • l’analyse de autographes rejoint la critique génétique et prépare les activités scolaires d’écriture ;
  • l’étude des pratiques typographiques ravive l’histoire littéraire ;
  • la révolution de l’imprimerie éclaire à cinq siècles d’écart la transition numérique en cours ;
  • les humanités numériques initient au raisonnement computationnel.

La collection Bodmer répond à l’idéal de la littérature mondiale. Les littératures s’y définissent dans leurs relations avec les autres cultures littéraires. La littérature française, par exemple, n’y existe qu’en lien avec les littératures allemande, anglaise, italienne, mais aussi indienne, chinoise ou japonaise. Aussi le matériau disponible pour l’enseignement concerne-t-il ici de nombreuses littératures enseignées, et de nombreuses disciplines.

Au-delà de la littérature, au sens strict, le Bodmer Lab envisage également l’utilisation de ses données dans des enseignements d’histoire (série des Grandes découvertes ou période de la Renaissance avec la constellation « de Bry », par exemple), d’histoire de l’art (avec l’iconothèque « Faust ») et, bientôt, d’histoire des sciences.

 

Jérôme David (Université de Genève)
Chloé Gabathuler (Haute École Pédagogique du Valais)