Constellation Manuscrits Autographes

"Après vous avoir asseuré de mes très humbles respects et obéyssance..."

Lettre autographe signée que Jean-Balthasar Keller écrit de Douai, où il occupe le poste de directeur de la fonderie de cette ville avec son frère Jean-Jacques [Johann Jakob] (1635-1700) afin de répondre à Jeanne Pélagie de Rohan-Chabot, princesse d’Épinay, au sujet d’une plainte d’un certain M. Caron, fermier de la banalité de la destinatrice (c’est donc lui qui est en charge de percevoir les redevances de la part des féaux). Caron assure que le moulin construit par Keller pour la fonderie détourne les eaux du moulin banal. Keller se défend en invoquant un acte de malhonnêteté dudit Caron qui, selon lui, n’a pour seul but que d’empêcher le service au roi, alors que les problèmes du moulin banal ne sont dus selon lui qu’à un manque d’entretien de la part du fermier. Il en appelle au témoignage de Monsieur de Mesgrigny (Jean de Mesgrigny est ingénieur militaire, proche de Vauban, et au moment de l’écriture de la lettre, lieutenant-général des armées du roi) et est prêt à répondre au procès que Caron pourrait lui faire : selon Keller, son moulin apporte plus d’avantages que de préjudices au moulin banal.
Auteur: Keller, Johann Balthasar
Titre: "Après vous avoir asseuré de mes très humbles respects et obéyssance..."
Langue: French
Nombre de scans: 7
Type: Manuscript
Code barre: 1072068203
Afficher les méta-données complètes