Constellation Manuscrits Autographes

"Monsieur Motte a bien voulu me promettre..."

Delacroix réclame dans cette lettre la fin du paiement des lithographies qu’il a effectuées pour l’éditeur Charles Motte. Ce dernier lui avait en effet commandé la réalisation d’une série sur le ‘Faust’ de Goethe, initialement pour composer un recueil indépendant. Delacroix composa 17 lithographies, ainsi qu’un portrait de Goethe, qui furent finalement utilisés par son éditeur pour illustrer la première traduction française du ‘Faust’, par Albert Stapfer, en 1827. Le peintre reprocha plus tard à Charles Motte cette initiative, attribuant à la coprésence du texte de Stapfer la mauvaise réception de ses lithographies – quand c’est plutôt le caractère novateur des illustrations qui explique le mauvais accueil qui leur a d’abord été réservé. Au delà des questions financières, le peintre a témoigné un grand intérêt pour le ‘Faust’ de Goethe, notamment à la découverte en 1821 des illustrations de Moritz von Retzsch. La série lithographique composée pour Charle Motte lui a été inspirée par une adaptation musicale de la pièce, à laquelle il avait assisté à Londres en 1825.
Auteur: Delacroix, Eugène
Titre: "Monsieur Motte a bien voulu me promettre..."
Lieu d'édition: [S.l.]
Editeur: [s.n.]
Langue: French
Nombre de scans: 3
Type: Manuscript
Code barre: 1072068147
Afficher les méta-données complètes