Constellation Manuscrits Autographes

"Vous m’avez témoigné plusieurs fois le vif intérêt que vous prenez à la grande..."

Delambre écrit à Arbogast pour solliciter son aide. Après les politesses d’usage, il prend le temps d’expliquer l’avancée de ses travaux ; il travaille sur le calcul des méridiens, et pour ce faire il relie en une chaîne de triangles ininterrompue, grâce à des observations astronomiques, différentes villes et régions françaises. A travers sa missive, il espère qu’Arbogast arrivera à le rassurer. En effet, il craint que les personnes qui travaillent avec lui soient réquisitionnées pour défendre les intérêts militaires de la France au cours des premières campagnes des guerres révolutionnaires. Il prend donc leur défense, en expliquant que chacun de ses collaborateurs lui est extrêmement utile, et que l’absence de deux ou trois personnes n’aurait pas d’incidence sur la défense de la France. En revanche, s’ils étaient vraiment appelés à être réquisitionnés, les conséquences seraient néfastes pour l’avancée de ses calculs et observations. S’il s’adresse à Arbogast, c’est parce qu’il pense qu’il pourra agir dans ce sens, notamment du fait qu’il participe au Comité d’instruction publique. Il termine sa lettre en prenant en considération la situation similaire du citoyen Méchain, dont les collaborateurs risquent aussi d’être réquisitionnés.
Auteur: Delambre, Jean-Baptiste Joseph
Titre: "Vous m’avez témoigné plusieurs fois le vif intérêt que vous prenez à la grande..."
Lieu d'édition: [S.l.]
Editeur: [s.n.]
Langue: French
Nombre de scans: 7
Type: Manuscript
Code barre: 1072068143
Afficher les méta-données complètes