Littératures nordiques

   

Le Nord exerce depuis l’Antiquité une fascination chez les historiens, les géographes, les philosophes, les explorateurs ou encore les écrivains du « Sud », qui ont projeté sur lui un discours mobilisant observations scientifiques, considérations sociales et politiques ainsi que rêves, peurs et fantasmes. Cet espace discursif, appelé boréalisme, est produit par et pour le Sud. À la différence de l’orientalisme dont le discours est exclusivement produit par l’Occident, le boréalisme a aussi été resémantisé de façon identitaire par le Nord.

Dans quelle mesure l’intérêt de Martin Bodmer pour la philologie germanique et nordique, pour les textes norrois (sagas, eddas) et pour la littérature scandinave moderne participe-t-il de ce boréalisme que les intellectuels du XXe siècle se sont appropriés comme un signe de distinction ? La constitution d’un fonds boréaliste au sein de la collection est-elle la marque de la vision qu’avait Martin Bodmer de la littérature mondiale ?

Légende des illustrations:

1) Viga-Glums saga sive vita Viga-Glumi Augusti Friderici Steinii, Havniae, 1786 (Anonyme).

2 et 3) Selma Lagerlöf, Nils Holgerssons underbara resa genom Sverige, Bonniers Förlag, Stockholm, 1921, t.1 &2.