Toggle menu
back

L’histoire prodigieuse et lamentable du Docteur Fauste avec sa mort espouvantable. Là où est monstré, combien est misérable la curiosité et l’illusion et impostures de l’Esprit malin […], Paris, Binet, 1598

1598

Pierre Victor Palma Cayet

Le Volksbuch de 1587 a connu très vite plusieurs traductions, en anglais (voir Marlowe), danois, hollandais et ici en français. Palma Cayet (1525-1610) a été d’abord protestant, et même ministre réformé, avant de se convertir (1595), puis de devenir prêtre (1600) et d’enseigner l’hébreu à Paris. Le titre de sa traduction montre que, comme dans l’original et les autres versions anciennes de Faust, la leçon morale et la portée édifiante sont prioritaires.

On peut consulter l’édition moderne d’Yves Cazaux, L’Histoire prodigieuse du Docteur Fauste, EGenève, Ed. Droz, 1982.